accueil

  • BELLE FILLE

Avignon ! Capitale estivale du théâtre, terre de chasse aux trésors que spectateurs et professionnels sillonnent au coude à coude à la recherche de pépites, de celles-là sur lesquelles se greffent d’indélébiles et mirobolants souvenirs. Nous espérons bien que le Petit Louvre fera partie de cet itinéraire effréné, que vous y ferez de nombreuses haltes car les artistes que nous avons réunis sur l’affiche sont, dans leur diversité d’approche et de facture, exceptionnels. Nous sommes fiers de les accueillir.

Parmi cette édition 2018 nous vous proposons d’être les premiers à découvrir des spectacles fraîchement sortis de l’établi. Ce sont sept créations présentées pour la première fois au public. Parmi celles-ci, l’occasion de découvrir des auteurs d’aujourd’hui : François Bégaudeau (« Au début »), Pierre Notte (« Moi aussi je suis Barbara »), Marie Ndiaye (« Hilda »), Tatiana Vialle (« Belle-Fille ») , Sébastien Thiéry (« Dieu habite Düsseldorf »).  En primeur également, les créations de « Marie-Madeleine ou le salut » finement ciselée par Marguerite Yourcenar et « L’Avalée des avalés » de Réjean Ducharme romancier à la langue tumultueuse.

A côté de ces créations, il y aura quelques retrouvailles. Au Petit Louvre, vous le savez, nous aimons cultiver les fidélités, celles qui permettent aux créateurs d’élargir le cercle des spectateurs, aux spectateurs de suivre un itinéraire d’artiste. C’est ainsi que trois succès de l’édition 2017 sont à nouveau à l’affiche : « Juste la fin du monde », « Regardez la neige qui tombe… », et « Le Roman de Monsieur Molière ».

Enfin, parmi les pépites à ne pas manquer : la coruscante réalisation scénique du roman d’Annie Ernaux « Les Années », la rencontre inattendue de Shakespeare et de Purcell avec « Un Songe d’une nuit d’été », l’insolite compagnie Müh avec « A tour de rôle », la toute jeune équipe qui signe « Une bouteille à la mer », ou encore la découverte d’une Simone de Beauvoir amoureuse, sentimentale et mutine avec « Pour l’amour de Simone ».

A travers tous ces spectacles, c’est la capacité de ces compagnies à nous surprendre, à toucher notre sensibilité par la pertinence de leur choix, la force de jeu de leurs acteurs, la singularité de leurs esthétiques à travers lesquelles elles expriment leur passion en nous ouvrant les allées du rêve, que nous souhaitons vous offrir en partage.

Toutes ces propositions attestent de la vigueur créatrice d’un théâtre qui met sur la brèche des sujets de société traités avec humour, verve, émotion, suspens, parfois lyrisme, voire cruauté et lucidité, d’un théâtre miroir de nos défaillances, nos colères et révoltes, de nos petits et grands bonheurs qui, entre profondeur et légèreté, parle de nous et du monde sur tous les tons.

Martine Spangaro Directrice artistique

 

 

 

 

A lire et à voir : les hommages à Claude Sévenier disparu le 22 février 2016