accueil

  • DE SI TENDRES LIENS

L’édition 2018 du Festival au Petit Louvre est en cours et vous pourrez en découvrir le contenu très bientôt. 

En attendant, quelques souvenirs de la belle édition 2017 à travers la presse

LE ROMAN DE MONSIEUR MOLIÈRE : RADIO CLASSIQUE C’est formidable. C’est vif, c’est gai, joyeux, c’est drôle, c’est excellent et limpide.

LES PATISSIERES : LE FIGARO On ne peut qu’applaudir à la reprise de ce spectacle irrésistible. Une histoire féroce, très drôle, magistralement interprétée par trois comédiennes épatantes et qui s’amusent.

DESHABILLEZ MOTS : LE MONDE.FR : une écriture toujours aussi brillante et ciselée qui emmène avec bonheur le public dans les subtilités du langage. Il y a du Raymond Devos et du Raymond Queneau dans la plume et le brin de folie de ces deux comédiennes.

LES FRERES COLLE : MUSICALS : un spectacle hors du commun, original, riche en surprise et créer par des jeunes talentueux, allez voir « Les Frères Colles : Jonglage Percutant »

AU CŒUR DES TENEBRES – MALDOROR/ CHANT6 ; LES ECHOS ; N’ayez pas peur des rivages obscurs… Au Petit Louvre, haut lieu du Off avignonnais, Michel Raskine nous offre un réjouissant voyage littéraire noir et drolatique aux confins de la folie, On sort du théâtre avignonnais avec un appétit de vivre de tous les diables…

JUSTE LA FIN DU MONDE : WEBTHEATRE : tous les acteurs ajustés à leur rôle comme une évidence sont les magnifiques passeurs de la langue « en marche » de Lagarce qui enlace tragédie et comédie pour mieux ausculter la complexité et les non-dits des rapports familiaux

DE SI TENDRES LIENS  : THEATRE DU BLOG : un jeu exigeant, intelligent, pétillant, mais grave quand il faut, et généreux, toujours. A ne pas manquer, vous l’aurez compris.

LIBERTÉ avec un point d’exclamation : TELERAMA TTT –  Jongleur de mots virtuose, l’humoriste aux allures de Pierrot hirsute nous entraîne dans ses délires poético-scientifico-philosophique…

MOLLY S. : LIBÉRATION –  C’est un spectacle merveilleux …Julie Brochen sait faire entendre plusieurs discours à la fois, rien n’est artificiel dans le surgissement du chant sur scène et le retour à la parole.

 

 

A lire et à voir : les hommages à Claude Sévenier disparu le 22 février 2016