BRAISE ET CENDRES

D’après les œuvres de Blaise Cendrars, mise en scène Jacques Nichet

BRAISE ET CENDRES

Une écriture saisie sur le vif

 « Le gout du monde entier » était la marque d’un poète en quête d’aventures, en perpétuel mouvement. Jacques Nichet et son comédien Charlie Nelson réveillent l’âme mystérieuse de Blaise Cendrars, singulier fabulateur.  

Blaise Cendrars traversa le monde de part en part dans un siècle qui découvrait la vitesse, se modernisait et fut secoué par le tumulte des révolutions et des guerres. De la Grande Guerre où il laissa un bras qui le fit « poète de la main gauche », il ne fut pas seulement le soldat mais en fut aussi un observateur lucide, ce dont il témoignera plus tard dans « La Main coupée ».

« Pendant longtemps sa forte personnalité a jeté un peu d’ombre sur son œuvre ; son rejet affiché des milieux littéraires, sa réputation de grand voyageur et une rumeur insistante de mythomanie masquaient la singularité de son expérience d’écrivain » notait Claude Leroy dans son introduction à l’édition de la Pléiade. C’est la singularité d’un fabulateur qui hors de toute convention n’a cessé de croiser visible et invisible, rêver le réel, que nous fait découvrir le spectacle de Jacques Nichet.