ROMEO & JULIETTE

De Shakespeare, adaptation et mise en scène : Manon Montel
Compagnie Chouchenko

CHAPELLE DES TEMPLIERS du 7 au 30 juillet à 10h00. Durée 1h30
Tarifs 22/15/10 euros. Relâche le mardi (12, 19 et 26 juillet)

Combattre la fatalité. Des artistes multidisciplinaires s’emparent du mythe de Roméo et Juliette pour embarquer les spectateurs au cœur d’un foisonnement de passions où se côtoient comédie et tragédie.

affiche Roméo et Juliette

Après 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence…,  Les Misérables et Les Liaisons Dangereuses, la Compagnie Chouchenko revient au Festival d’Avignon avec la tragédie la plus célèbre de Shakespeare. L’histoire, nous la connaissons tous : Malgré la haine qui dévore leurs deux familles, Roméo Montaigu et Juliette Capulet succombent au coup de foudre lors d’un bal. Bravant la volonté familiale, ils décident de s’unir dans le plus grand secret.
Manon Montel, dans son adaptation, a choisi de privilégier la lutte de l’Homme face au Destin, s’axant sur la problématique de la fatalité : Sommes-nous les jouets de la Fortune ou pouvons-nous avoir une emprise su notre Destin?
Dans une mise en scène qui mêle la musique, la danse et les combats, les artistes s’emparent du mythe pour emporter les spectateurs au cœur d’un foisonnement de passions où se côtoient grivoiserie et poésie, comédie et tragédie, réalisme et fantastique. « Shakespeare, c’est le chaos de la tragédie dans lequel il y a cent traits de lumière… », nous dit Voltaire.

Avec Xavier Berlioz, Jean-Baptiste des Boscs, Claire Faurot, Manon Montel, Léo Paget, Thomas Willaime

Musiques originales : Samuel Sené et Jean-Baptiste des Boscs – Chorégraphie : Claire Faurot – Combat : Léo Paget Costumes : Madeleine Lhopitallier – Lumières : Manon Montel, Guillaume Janon – Décors : HLH & PDG

« Le violoncelle de Jean-Baptiste Des Boscs est un atout maître, notamment dans un ultime tableau, déchirant et magnifique. » L’Express

« La passion et le naufrage des amoureux emportent le tout, par l’élégance et la sobriété de la mise en scène. Manon Montel tire du classique de Shakespeare une morale quasi-bovaryste : un véritable moment de grâce. » Le Figaro

« Magnifique adaptation et mise en scène signées Manon Montel qui interprète une magistrale Juliette… Six comédiens multidisciplinaires, des jeux de lumières superbes, accordéon, violoncelle, guitare, chorégraphies… et une salle pleine qui salue la performance.» CNews