LES FOUS ALLIES

de Vincent Cordier. Mise en scène : Stéphane Duclot.
L’Inventorium de Calliope

SALLE VAN GOGH. du 7 au 30 juillet, à 12h10. Durée 1h10
TARIFS 18/12/8 euros. Relâche le mardi (12, 19 et 26 juillet).

Deux pince-sans-rire. Des situations à mourir de rire. Le duo, qui jamais ne tombe dans la vulgarité ou la facilité, nous livre une comédie qui frôle l’absurde et le surréalisme dans une succession de saynètes pleines de finesse.

Vincent Cordier a grandi en Belgique. Depuis son enfance il observe les gens et s’amuse de leurs petits et grands défauts. Cet aspect-là de sa personnalité n’est pas étranger à l’écriture ciselée de sa pièce. Avec bienveillance, il caricature jusqu’à l’absurde nos travers dans les relations avec l’autre. Les amoureux de l’humour belge adoreront le côté surréaliste et décalé du spectacle.
De quoi s’agit-il ? Pendant 1h10, Hugo et Victor (alias Vincent Cordier et Fabrice Pannetier, à moins que ça ne soit l’inverse) vont endosser le costume de seize personnages et passer de l’un à l’autre avec beaucoup de finesse, d’émotion et d’humour : tour à tour amis, mariés, notaire et client, collègues, patient et médecin, couple, ils vont échanger, s’affronter à partir de situations ordinaires, et progressivement basculer vers l’absurde, voire la folie. Ils sont drôles, à mourir de rire, justes et grinçants. Les deux comédiens nous offrent ici un spectacle rare, plein d’humour, sans aucune vulgarité, bien que terriblement provocateur.  Quant à la mise en scène très originale de Stéphane Duclot, elle permet, tout en étant simple et sobre, d’enchaîner habilement les saynètes et de maintenir un rythme en musique très enlevé.

Avec Vincent Cordier et Fabrice Pannetier

Extrait :
« – Chouchou, j’ai tué ta mère.
– Mais qu’est-ce que tu racontes ? Maman est morte depuis longtemps !
– Je sais, j’aurais dû te le dire plus tôt.»

« Surréaliste ! On n’arrête pas de rire. Le jeu des comédiens est juste parfait dans ce spectacles extrêmement bien écrit. On en ressort regonflé ! » France Bleu

« Une comédie hilarante, résolument moderne. » Ouest France

« De la fantaisie, du déjanté, de la rigolade pure et dure. » Le Télégramme